Concours Europe 2013

Afin d’associer les jeunes Vésigondins à la cérémonie de remise du Drapeau d’honneur du Conseil de l’Europe à notre ville, le Comité de jumelages avait décidé d’organiser un concours, ouvert aux élèves de 4e et 3e scolarisés au Vésinet, autour de l’idée européenne.

Les élèves intéressés ont donc été invités à rédiger un petit texte personnel, dans lequel ils montreraient quelle est pour eux l’importance de la construction européenne, et comment ils vivent personnellement l’entente européenne.

De nombreux textes nous ont été remis, qui témoignaient tous d’une bonne connaissance de la construction européenne, et le choix n’a pas été facile. Le jury, d’un commun accord, a décidé de distinguer les candidats qui avaient su se réapproprier l’information, et qui avaient cherché à exprimer une vision personnelle, voire une expérience vécue de l’entente européenne, sous une forme originale.

Lors de la cérémonie officielle du samedi 15 juin, les 3 lauréats se sont vu remettre un trophée par la Présidente du Comité de jumelages, Annie Amartin-Serin, mais ils devront patienter jusqu’à la rentrée pour avoir leur véritable récompense : une visite de la Maison de Jean Monnet, le Père de l’Europe, avec pour guide M. Lieberherr, Directeur Général des Services de la Ville du Vésinet… qui n’est autre que le petit-fils de Jean Monnet ! Nul doute que ce sera pour nos 3 lauréats une expérience unique et hautement symbolique.

• le 1er Prix a été attribué à Camille KLOPOCKI, élève de 4e1 au Collège du Cèdre
• le 2e prix à Léa LECHAUDEL, élève de 4e6 section européenne au Collège du Cèdre
• et le 3 Prix à Siméon CASTELLO, élève de 3e B au Bon Sauveur

Vous trouverez ci-dessous le texte rédigé par les 3 lauréats.

« Le 26 mai 2013

Chère Grande Mamie, ma bien chère arrière-arrière-grand-mère,

Tu n’as malheureusement pas connu l’Europe telle qu’elle est aujourd’hui, et si tu savais tous les avantages dont on bénéficie en tant qu’européen !

J’ai déjà l’esprit reposé de me dire que les risques qu’une guerre éclate autour de moi ou même opposant mon pays à un autre frontalier sont très faibles. Cette union apporte donc avant tout la paix.

De plus, j’ai l’impression d’être responsable : il est dans mon devoir d’aider les autres pays qui en auraient besoin. Mais je me sens surtout soutenue par mon appartenance à la communauté. Nous avons un esprit moins égocentrique, focalisé sur notre propre pays. Je ne connais pas tous nos voisins européens ce qui n’empêche pas le fait que je me sens liée à eux : nous faisons partie d’un même groupe rapprochant nos cultures.

On apprend à se rendre utile et à faire profiter les autres de nos talents, nos valeurs. Nous ne sommes plus citoyens de France mais « citoyens d’Europe » ! L’Europe compte sur nous.

Il y a aussi un partage de l’éducation comme le programme ERASMUS que je rejoindrai peut-être durant mes études.

Tu n’en reviendrais pas : les déplacements dans l’Europe sont libres !!! Il m’est très facile même en tant que mineure de voyager seule en Angleterre par exemple. Et puis, il est sympa de ne pas attendre des heures pour passer la douane à l’aéroport !

En Grèce, en Chypre, au Danemark, en Estonie, en Croatie, en Allemagne, en Irlande, en Espagne,… nous avons tous une monnaie commune nous rappelant que notre économie est liée. Dis-toi qu’il m’est aisé de comparer les prix pour choisir des souvenirs par exemple ; il n’y a pas besoin d’avoir fait des études supérieures de maths !

Pour moi, c’est un peu comme s’il y avait de grandes frontières tout autour de l’Europe et qu’à l’intérieur, c’est une même communauté avec différentes langues, des traditions variées mais aussi et surtout une volonté forte de vivre ensemble.

L’Europe est très active, elle grandit de plus en plus. Malheureusement, elle connaît aussi des crises, des tensions entre les pays l’affaiblissant. Mais je tiens à cette union, et j’espère de tout cœur qu’elle ne cessera d’exister, de se développer et de faire profiter des gens responsables. Merci de vous être battus toi et ta génération pour nous offrir à nous, vos descendants, ce précieux cadeau.

Très chaleureusement,

Camille, ta petite-petite-fille fière d’appartenir à l’Europe »

Camille KLOPOCKI, élève de 4e 1 au Collège du Cèdre

« L’Union Européenne »

« Pour moi, l’Union Européenne est comme une maison.
Où l’on y vit de relations et d’échanges.
Chaque échange me permet de découvrir un peuple, une histoire.
De découvrir une façade, un recoin de cette maison.
Chacun y grandit et y apporte quelque chose, que l’on ait 9, 13 ou 83 ans.
En tant qu’européenne et française, je suis fière de ce qu’ont fait mes ancêtres.
Ces personnes qui ont bâti les fondations de cette maison et que les générations suivantes ont consolidé.
Aujourd’hui nous devons nous en montrer dignes et transmettre cette union, plus forte et plus grande que nous l’avons reçue, à nos descendants. »

Léa LECHAUDEL, élève de 4e6 section européenne au Collège du Cèdre

 

« L’Europe a toujours été pour moi un réel symbole de paix et de modernité dans les relations internationales. Elle apparaît non seulement comme une forte alliance économique mais surtout comme une grande union de pays culturellement différents partageant pourtant la même idéologie de paix, d’égalité, de fraternité et de liberté et prônant les mêmes valeurs. Symbole de modernité par son existence même, l’Union Européenne fut crée malgré des tensions ayant subsisté après les grands conflit qui ont secoué le monde, c’est l’une de ses caractéristiques les plus marquante pour moi.
Maintenant, peut-on dire que malgré tout cela l’Europe reste pour moi, jeune français, qu’un continent à replacé sur une carte, un anneau olympique ou encore une déesse ? Non : on s’identifie à l’Europe, elle est une partie de notre identité, elle nous rapproche des autres pays avec qui on construit une culture commune, une culture européenne. Elle influence directement notre vie : des lois européennes sont rédigées, des décisions communes concernant le commerce, l’économie et l’écologie sont prise à Bruxelles, à la Commission Européenne et au Parlement européen à Strasbourg.
Voilà ce qu’est pour moi l‘Europe, mais elle a une signification mouvante de par les changements qui s’opère constamment dans le monde, ainsi nos enfants auront surement une vision différente de l’Europe, elle est en perpétuelle évolution. »

Siméon CASTELLO, élève de 3eB au Bon Sauveur

<< Retour