La Fête de la Marguerite 2015

Très belle Fête de la Marguerite cette année.

Cela le valait bien, puisque nous fêtions le quarantième anniversaire d’un de nos plus anciens jumelages, celui d’Outremont signé en 1975. Le temps a passé, mais l’élan n’est jamais retombé et que de souvenirs, d’échanges, de séjours rue Querbes et aux Merlettes, de stages au Parc Soleil et de fidèle amitié.

Pour l’occasion, nos amis de la Belle Province étaient venus en force avec une délégation de 9 personnes menée par la mairesse, Madame Cinq-Mars et la présidente du Comité de Jumelages Francine Unterberg.

Le programme fut riche comme toujours.

Tout d’abord, une mention spéciale pour le diner du vendredi soir qui a connu une affluence record de la part de nos concitoyens. Près de 70 Vésigondins. Quel succès !
Et une innovation : un clin d’œil à la jeunesse avec la présence des jeunes ayant bénéficié de nos échanges, conviés pour la première fois à partager le repas officiel avec nous.

Deuxième temps fort en passe de devenir une tradition, le dîner en blanc du samedi soir. Quel beau spectacle que ces tables blanches et ces invités en tenues immaculées sur la Grande Pelouse, au coucher du soleil, puis à la lumière des chandelles! Une initiative plébiscitée par nos hôtes étrangers qui n’ont de cesse désormais que de nous copier.

Le samedi a été consacré à la cérémonie officielle, suivie l’après-midi par la visite commentée de Saint-Germain en Laye.

Troisième temps fort, la Garden-party du dimanche. Après la messe célébrée par l’archevêque de Reims, ancien curé du Vésinet, le Comité de Jumelages entouré de toutes les délégations a dignement contribué à la réussite du pique-nique géant, rassemblement du tout Vésinet sur la pelouse des Ibis.

Enfin Chartres le lundi. Une émotion toujours présente à l’arrivée quand on découvre au détour du chemin les flèches de la cathédrale se détachant sur les blés de la Beauce. Certes ce joyau du gothique était en travaux, mais il faut bien rénover notre patrimoine si l’on ne veut pas le laisser se dégrader.
Et nous avons été récompensés de notre patience par le Centre International du Vitrail, clou de la visite. Non seulement nous avons beaucoup appris sur cette technique, mais nous avons bénéficié d’une remarquable exposition d’œuvres contemporaines, intitulée « les Peintres et le Vitrail ».

Maintenant nous pensons à l’an prochain en vous donnant RV pour le dixième anniversaire de l’Espagne.

<< Retour